sigve Knutson

les ambiguïtés

sigve knuston sculpture aluminium

Fabriquées à la main, les pièces sculpturales du designer Sigve Knutson oscillent entre abstraction et futurisme, design et artisanat. Souvent ludiques, plus rarement fonctionnelles, elles évoquent des statuettes primitives et s’installent dans l’espace telles des personnages imaginaires. Longilignes pour certaines, courbées et étalées pour d’autres, ses silhouettes sont le fruit d’expérimentations techniques, savamment élaborées par le designer norvégien.

sigve knutson sculputre rond

« Je réalise la plupart des pièces dans mon atelier à Oslo, mais il m’arrive de travailler avec des ateliers de fonderies notamment pour mouler mes objets en aluminium et en bronze. » raconte Sigve avant de rajouter: « Plus il y a d’interlocuteur, plus l’on risque de s’éloigner de l’idée originelle. C’est souvent la raison pour laquelle, j’essaye de faire intervenir le moins de personnes possibles sur mes pièces »

"Je vois le dessin comme un très bon moyen d’en apprendre davantage sur mes propres obsessions."

sigve knutson

Outre la nécessité d’évacuer l’idée de la pensée, le dessin dans la pratique de Sigve occupe une place prédominante. Il donne le ton, rythme les étapes de fabrication mais il sert surtout au designer à se souvenir du point de départ, à ne pas détourner son regard. « Je vois le dessin comme un très bon moyen d’en apprendre sur mes propres obsessions. C’est un processus brut qui me permet de faire quelque chose sans filtre et sans transformation de l’image que je projette. Mes dessins m’apparaissent comme une sorte de bibliothèque de matériaux. Ils représentent des textures et des surfaces fictives. Je recherche ensuite des matériaux qui présentent des similitudes avec ce que j’ai dessiné. »

sigve knutson sculpture

Texte: Alice Lahana

Crédits photo: Sigve Knutson

https://sigveknutson.com/

 

autres articles

ue

formes en scène

Récemment exposante au Salon de Montrouge, l’artiste Pauline Cordier déploie un travail sculptural autour du langage et de l’espace…

une

Parfaitement singulier

Rares sont les designers qui entreprennent de pratiquer le laisser-aller pour mieux saisir le monde qui les entoure. C’est pourtant le cas d’Omayra Maymo, madrilène d’origine, vivant désormais à …

une

Les typologies

Au fil des ans, la répartition des rôles entre les deux fondateurs de Studio Mieke Meijer s’est estompée. Celui-ci a maintenant développé une signature unique …

© L’Observatoire Magazine – 2019

Fermer le menu