penser au delà

a space STudio

Fondé en 2016 à New York par Roza Gazarian et Anna Aristova, A Space est un studio de design résolument indépendant.
Qualifié de « studio itinérant » par ses créatrices, il évolue au gré de leurs voyages. Aller au delà des frontières est leur maître mot.

Premier arrêt: Oaxaca (Mexique). Son abondance en argile noire attire le regard des deux jeunes designers. Sur place, elles expérimentent et questionnent les limites de cette matière organique, jusqu’à fabriquer de leurs mains une série de plats dorés à l’or fin. Cette fascination pour l’organique les amène par la suite à traverser l’Atlantique. Le duo décide d’abord de poser ses valises dans le sud de la Turquie, connue pour sa très grande ressource en marbre. À la frontière entre Art & Design, leurs objets empruntent à l’architecture greco-romaine tout en s’installant dans une sorte d’intemporalité. Interrogées sur leur démarche, elles racontent:
« Notre recherche repose sur un équilibre constant d’opposés. Nous alternons entre improvisation et anticipation, intuition et réflexion. Chacune des créations est unique en son genre. Nous invitons à regarder au-delà de la simple forme et de la matière, et à se connecter à la nature primordiale des éléments.»

Récemment, le studio A Space a développé en Arménie une série d’objets en pierre volcanique, avec l’aide d’artisans locaux. Aussi subtiles que saisissants, ces objets sculpturaux interpellent par leurs lignes maîtrisées. Chargée d’Histoire et pourtant si minimaliste, chaque forme s’impose fièrement dans l’espace.

Texte: Alice Lahana

Crédits photo: A Space

http://www.aspacestudio.com/

 

 

autres articles

studio truly truly lamp

Multi-facettes

Kate et Joel Booy forment le Studio Truly Truly à Rotterdam après une expérience dans le graphisme en Australie. Ils intègrent la célèbre Design Academy de Einhdoven et constituent …

proemes de paris mode collection photographie femme portrait chemise blanche

vestiaire et prose

À la fois solaire et sophistiqué, le vestiaire de Proêmes de Paris célèbre la littérature tout en s’enracinant dans un monde où tout s’accélère. Chaque vêtement est porté par un vent de liberté…

une

Bâtir le vide

Tout comme la lumière, le vide est un élément fondamental dans la pratique de la céramiste Emmanuelle Roule. Animée par un désir constant de repenser l’utilitaire, elle questionne par la sculpture, le volume, ses lignes et son sens, tout en parcourant l’infinité des possibles techniques…

© L’Observatoire Magazine – 2019

Fermer le menu