fredrik paulsen

déconstruire

Fredrik paulsen projetto palazzo chaise

Fredrik Paulsen développe, dans son atelier à Stockholm, un mobilier aussi brut que sophistiqué. Attiré par les matériaux de construction, il en explore les limites jusqu’à inventer ses propres techniques, comme le bois qu’il colore par un processus d’absorption très singulier.

fredrik paulsen table projetto palazzo

Comment définirais-tu ton mobilier  ?

Je dirais qu’il est coloré, sans compromis et particulièrement simple.

Qu’est ce que la fabrication artisanale t’apporte en tant que designer  ?

Cela me permet de produire exactement ce que j’ai en tête. Réaliser des pièces uniques ou du mobilier en édition limitée, est un moyen aussi de ne pas investir de grandes sommes. Tout cela me donne une liberté en tant que designer.

 

Tu utilises souvent des matériaux de construction pour créer ton mobilier (mdf, contre plaqué, béton..) Qu’est ce qui t’attire là dedans ?

J’aime utiliser des matériaux dont tout le monde peut avoir accès et surtout des matériaux qui ne sont pas précieux. Révéler ce qui est souvent caché à l’intérieur d’une structure d’un bâtiment est une façon de proposer une autre manière de regarder ce qui nous entoure. Le changement de contexte participe à abattre ces hiérarchies.

fredrik paulsen chaise

A quoi ressemble ton processus de fabrication  ?

Cela ressemble à un dialogue. Dans un premier temps, je tente de comprendre l’essence d’une idée que j’ai en tête et comment l’exécuter aussi clairement que possible. Ensuite, j’expérimente puis je construit des choses dans mon studio.

fredrik paulsen chaise bois coloration

Interview: Alice Lahana

Crédits photo: Fredrik Paulsen

https://www.fredrikpaulsen.com/

autres articles

une

Prince Jordan

Les sculptures de Simone Holliger envahissent l’espace autant que nos esprits. Flottantes, difformes, majestueuses, elles nous dominent avec une assurance troublante. On se sent petits mais étrangement apaisés. Peut être parce qu’elles invoquent en nous des souvenirs d’enfance ou bien parce qu’elles nous projettent dans un décor de théâtre – abstrait, coloré, silencieux. Crayonnées pour …

Une

fruit de la passion

Claudia Carieri et Francesca Errani se découvrent une passion mutuelle pour le dessin abstrait il y a 6 ans, lorsqu’elles étaient encore employées pour une grande …

une2

penser les bases

Basé à Copenhague, Aure Studio offre une vision épurée et sensible de la mode. Préoccupé par les questions environnementales, ce groupe de créateurs nous invite à …

© L’Observatoire Magazine – 2019

Fermer le menu