new material

les silhouettes

ceramique-orion-janeczek-oregon-new-material-club

Crée en 2018 par Orion Janeczek à Portland dans l’Oregon, le studio de céramique New Material puise son inspiration dans la sculpture brutaliste et la science-fiction. Orion Janeczek explique « Nous observons comment ces thèmes peuvent façonner les récits d’objets du quotidien. Plutôt que de s’appuyer sur les humeurs noires qui ont fait la réputation du mouvement brutaliste, nous privilégions un optimisme enjoué. »

Décrits comme absurdes et volumineux par le jeune fondateur, ces objets pourtant fonctionnels, s’inscrivent dans une collection minimale, disponible en quantité limitée. Le studio utilise des corps en argile non émaillés et teintés et explore des techniques traditionnelles de moulage. New Material aborde la céramique par le jeu et dévoile un ensemble de silhouettes gracieuses. La collection est composée de vases, plateaux et pots. Elle évolue au gré des découvertes et repose sur la volonté de produire des objets durables.

New-material-ceramique-studio
new material-Orion-Janeczek-ceramique-Oregon-Studio

Edito: Alice Lahana

Crédits photo: Orion Janeczek

http://newmaterial.club/

autres articles

sophia taillet collection miroir curve béton

Le verre dans tous ses états

Diplômée des Arts décoratifs, la jeune designer Sophia Taillet déploie avec une sensibilité rare une nouvelle collection d’objets et de mobilier en verre. Aboutissement d’une résidence de..

Clément Mancini toile

Apprivoiser la matière

Habité par un besoin constant de détourner la matière, le jeune peintre Clément Mancini parvient à en expérimenter toutes les facettes en s’imposant un laisser-aller. Quand il n’accumule pas les éléments les…

costard groupe hommes

Corporate

Satire d’un monde du travail au bord de l’implosion, les photographies de l’allemand Jakob Schnetz, frappent par leurs couleurs et leurs compositions aussi détonantes que calibrées. A travers son objectif, Jakob questionne, dénonce, pointe les mécanismes de l’économie capitaliste et installe une atmosphère à la fois troublante et drôle…

© L’Observatoire Magazine – 2019

Fermer le menu