uau project

playtime

Fondé en 2013 par Justyna Fałdzińska et Miłosz Dąbrowski, UAU Project est un studio de design multidisciplinaire. Les deux créateurs développent une série d’objets et de mobilier aux formes minimales et colorées.

« Actuellement, notre principal intérêt est d’explorer et d’expérimenter l’impression 3D destinée au consommateur pour une utilisation en production domestique, car nous pensons que c’est l’avenir. Nous voulons montrer que l’impression 3D est le meilleur moyen de rendre un bon design accessible. Nous développons nos produits avec passion et engagement, avec les meilleurs matériaux. Notre environnement revêt une importance capitale pour nous. La plupart des matériaux que nous utilisons sont soit biodégradables, soit hautement recyclables. »

Influencés par le groupe Memphis, un mouvement de design et d’architecture italien influent dans les années 1980, Justyna et Miłosz pensent l’objet comme une expérimentation. Disponibles en 90 couleurs, les vases, portes bougies et luminaires du studio UAU offrent une infinité de possibilités au consommateur. Les deux designers se démarquent également par leur système de fabrication. En effet, sensibles aux problématiques environnementales, UAU propose aux consommateurs détenteurs d’imprimante 3D d’acheter uniquement le fichier plutôt que l’objet fini et de l’imprimer chez eux. Empreinte carbonne  : zéro. Cela implique aussi une volonté d’intégrer le consommateur dans le processus de création, de l’amener à se questionner sur ses besoins et son rapport à l’objet domestique. Pour ceux qui n’auraient pas d’imprimantes 3D dans leur salon, il est bien entendu possible d’acheter l’objet prêt à l’emploi. Le studio produit en fonction de la demande, il élimine alors toutes questions relatives au stockage et au renouvellement des collections.

 

Uau Project 3d printing

Article: Alice Lahana

Crédits photo: UAU Project

http://uauproject.com/

autres articles

costard groupe hommes

Corporate

Satire d’un monde du travail au bord de l’implosion, les photographies de l’allemand Jakob Schnetz, frappent par leurs couleurs et leurs compositions aussi détonantes que calibrées. A travers son objectif, Jakob questionne, dénonce, pointe les mécanismes de l’économie capitaliste et installe une atmosphère à la fois troublante et drôle…

une

Womb

Jeune photographe française, Lucile Boiron explore le transit du corps humain et d’autres formes de vie organiques. Ses images nous atteignent par ce qu’elles ont d’intime et parfois nous gênent.  À l’occasion de la sortie de son livre Womb en Septembre 2019, L’Observatoire a demandé à Lucile de nous donner un aperçu de son travail photographique..

une

Sur le bord

Pour l’artiste norvégienne Lilian Torlen, l’expression prime sur la fonction. Réalisés en série, ses vases s’affaissent et se courbent comme pour s’échapper du lieu pour lequel ils ont été pensés. Un objet émeut rarement, mais ceux là y parviennent. Ils reflètent ce que nous sommes et nous invitent à l’introspection…

© L’Observatoire Magazine – 2019

Fermer le menu