uau project

playtime

Fondé en 2013 par Justyna Fałdzińska et Miłosz Dąbrowski, UAU Project est un studio de design multidisciplinaire. Les deux créateurs développent une série d’objets et de mobilier aux formes minimales et colorées.

« Actuellement, notre principal intérêt est d’explorer et d’expérimenter l’impression 3D destinée au consommateur pour une utilisation en production domestique, car nous pensons que c’est l’avenir. Nous voulons montrer que l’impression 3D est le meilleur moyen de rendre un bon design accessible. Nous développons nos produits avec passion et engagement, avec les meilleurs matériaux. Notre environnement revêt une importance capitale pour nous. La plupart des matériaux que nous utilisons sont soit biodégradables, soit hautement recyclables. »

Influencés par le groupe Memphis, un mouvement de design et d’architecture italien influent dans les années 1980, Justyna et Miłosz pensent l’objet comme une expérimentation. Disponibles en 90 couleurs, les vases, portes bougies et luminaires du studio UAU offrent une infinité de possibilités au consommateur. Les deux designers se démarquent également par leur système de fabrication. En effet, sensibles aux problématiques environnementales, UAU propose aux consommateurs détenteurs d’imprimante 3D d’acheter uniquement le fichier plutôt que l’objet fini et de l’imprimer chez eux. Empreinte carbonne  : zéro. Cela implique aussi une volonté d’intégrer le consommateur dans le processus de création, de l’amener à se questionner sur ses besoins et son rapport à l’objet domestique. Pour ceux qui n’auraient pas d’imprimantes 3D dans leur salon, il est bien entendu possible d’acheter l’objet prêt à l’emploi. Le studio produit en fonction de la demande, il élimine alors toutes questions relatives au stockage et au renouvellement des collections.

 

Uau Project 3d printing

Article: Alice Lahana

Crédits photo: UAU Project

http://uauproject.com/

autres articles

une

Les mirages

L’espace est presque vide, seuls les murs sont habillés. Par la grande vitre de la galerie Chloé Salgado, on aperçoit d’abord une pièce en céramique de l’artiste Côme Clérino, fixée au niveau du regard. De l’autre côté, l’artiste Camille Benarab Lopez y a suspendu …

une

Men don’t play

Jeune photographe autrichien, Simon Lehner explore le concept d’hyper-masculinité à travers sa série Men don’t play.
Fruit d’une longue immersion dans des camps de simulation de guerre en Hongrie, son projet nous transporte dans …

une

La forme avant tout

Ce n’était pas une évidence. Il n’en rêve pas depuis tout petit. Pourtant face à ses objets, on se demande comment il a fait pour ne pas avoir la révélation plus tôt. Helder Barbosa s’était imaginé travailler dans la communication mais après des études qui n’éveillaient en lui ni la curiosité, ni l’enthousiasme, il éprouve l’envie d’exploiter ses mains plutôt que sa voix…

© L’Observatoire Magazine – 2019

Fermer le menu