Valeria vasi

minéral

valeria-vasi-vase-barcelone-photographie-ceramique-blanche-plantes

Les créations de Valeria Vasileva reposent sur une combinaison parfaite entre Art, Design et Artisanat. La jeune créatrice barcelonaise parvient à donner à l’objet fonctionnel une dimension sculpturale. Derrière ces vases géométriques se cache une nécessité de revenir aux bases et d’entrer en contact avec la matière.

valeria-vasi-ceramique-collection

Quel a été ton parcours?

Je suis née à Moscou, cependant, j’ai grandi à Barcelone. J’ai étudié le marketing à l’université, mais je me suis vite rendu compte que cela n’allait pas me satisfaire. J’ai donc déménagé à Paris et j’ai commencé ma carrière dans l’industrie de la mode à travers le stylisme et la photographie. Après de nombreuses années dans cette ville, je suis revenue à Barcelone, où ma passion pour la sculpture est née.
La sculpture m’a toujours attirée, parce qu’elle permet de développer deux pratiques que j’aime particulièrement, le design et l’art visuel. Un an après avoir exploré la céramique, j’ai lancé ma marque, Valeria Vasi.

Comment fonctionne ton studio?

Le point de départ de Valeria Vasi était ma curiosité pour le monde de l’art et du design et, surtout, pour le processus manuel que permet l’artisanat. Dans mon atelier, je crée mes premières pièces en explorant le volume et les proportions que je souhaite articuler. Travailler avec mes mains me permet de communiquer avec le matériau de manière décisive. Une fois que j’ai trouvé l’équilibre de la pièce, je collabore avec des artisans pour produire de petites séries. J’ai commencé à introduire de nouveaux matériaux dans mon processus, tels que le verre, le marbre et le bois. C’est très excitant pour moi de voir mes créations évoluer dans des milieux variés.

Comment définirais-tu tes vases  ?

La géométrie et la simplicité sont les maîtres-mots de mes créations. La forme et le volume convergent pour créer de petites sculptures fonctionnelles où le vide de la matière acquiert autant d’importance que sa présence.

Quels sont les aspects qui t’attirent en céramique?

Je suis attirée par le processus manuel lui-même. Le domaine de la céramique est tellement captivant parce qu’il est si pur. La boue, la terre, l’eau et le feu combinés à la force de la main créent une beauté incroyable. C’est comme un retour à l’origine. Et puis, il y a la possibilité de la forme. C’est sans fin!

Interview: Alice Lahana

Crédits photo: Valeria Vasileva

https://www.valeriavasi.com/

autres articles

une

Emprunter le corps

Nous l’avions rencontré il y a maintenant un an, aux Grandes Serres à Pantin, où il partage un atelier avec d’autres jeunes artistes (Cf. Interview). Côme Clérino, électron libre, arpente tous les médiums, de la céramique à la sérigraphie, en passant par la photographie, le design, la sculpture et le dessin. C’est à la mode qu’il s’attaque aujourd’hui à travers une collaboration avec l’artiste Camille Benarab-Lopez…

une

Les typologies

Au fil des ans, la répartition des rôles entre les deux fondateurs de Studio Mieke Meijer s’est estompée. Celui-ci a maintenant développé une signature unique …

une

Regards croisés, Episode 2

Durant les beaux jours, de la Design Parade à la Paradis Design Week en passant par la Biennale de Vallauris, on pouvait voir exposé de nombreuses œuvres des Cumulables tels que le vase Brick de Constant Clesse, les installations architecturales d’Emmanuelle Roule ou encore Vestiges du Studio Baptiste&Jaina…

© L’Observatoire Magazine – 2019

Fermer le menu